Visite d’une délégation du CNRS au Québec pour renforcer des collaborations stratégiques

Le directeur général délégué à la science et la directrice Europe et International du CNRS se sont rendus au Québec pour renforcer des collaborations stratégiques.

Le directeur général délégué à la science Alain Schuhl et la directrice Europe et International Christelle Roy se sont rendus à Sherbrooke afin dans le cadre de la mise en place du futur centre de recherche international (IRC) orienté sur l’innovation entre le CNRS et l’Université de Sherbrooke (UdeS). Ce déplacement fut également l’occasion de réaffirmer la présence du CNRS dans l’écosystème montréalais de la recherche en y rencontrant des partenaires universitaires et des chercheurs affiliés aux deux laboratoires de recherche internationaux (IRL) dans la métropole.

À l’UdeS, la délégation du CNRS a visité les facultés de génie, des sciences, de médecine et des sciences de la santé, pour y rencontrer les acteurs principaux des partenariats déjà labellisés par le CNRS. On compte parmi ces collaborations les deux IRL Laboratoire Nanotechnologies Nanosystèmes (LN2) et Laboratoire Frontières Quantiques (LFQ), ainsi que trois projets de recherche internationaux (IRP). Ces collaborations qui couvrent un large spectre de thématiques scientifiques – des sciences et technologies quantiques à l’étude du vieillissement en passant par les micro et nanotechnologies, l’acoustique et la connectomique – ont confirmé la dynamique de coopération entre le CNRS et l’UdeS.

En s’appuyant sur les coopérations existantes, le futur IRC entre le CNRS et l’UdeS aura comme objectifs de favoriser la collaboration à long terme entre les communautés de recherche respectives, renforcer l’attrait pour des projets à forte résonance sociétale, faciliter l’accès à des initiatives conjointes, partager des plateformes technologiques, promouvoir des projets impliquant des entreprises, et encourager l’innovation.

La délégation du CNRS s'est rendue à l'Université de Sherbrooke pour renforcer la collaboration du CNRS avec l'UdeS.

De gauche à droite : Jean Thèves, adjoint à la direction Europe et international du CNRS, Jean-Pierre Perreault, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de l’UdeS, Pierre Cossette, recteur de l’UdeS, Alain Schuhl, directeur général délégué à la science du CNRS, Jan Matas, directeur du bureau du CNRS au Canada, Christelle Roy, directrice Europe et international du CNRS, Yvana Minault, chargée de coopération international au CNRS et Vincent Aimez, vice-recteur à la valorisation et aux partenariats de l’UdeS. Photo Arthur Roullin/CNRS

À Montréal, une rencontre avec des chercheurs de l’IRL CRM-CNRS, entre le CNRS et l’Université de Montréal (UdeM) a été organisée. Cet IRL soutient les collaborations scientifiques dans tous les domaines des mathématiques entre la France et le Québec, par l’intermédiaire de thèses en co-tutelles, de projets ANR, de colloques organisés en commun, ou encore d’accueil de post-doctorants. Cette rencontre, en présence de Marie-Josée Hébert, vice-rectrice à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation de l’Université de Montréal, a été l’occasion de discuter des perspectives de coopérations plus larges dans le cadre du projet pour développer une intelligence artificielle robuste, raisonnante et responsable IAR3, récemment annoncé par le gouvernement fédéral et porté par IVADO.

La délégation du CNRS rencontre des chercheurs français de l’IRL CRM-CNRS, en présence de Marie-Josée Hébert, vice-rectrice à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation de l’UdeM, de Yves Joanette, vice-recteur adjoint à la recherche de l’UdeM et de Stéphanie Legoupy, attachée de coopération scientifique et universitaire au consulat général de France à Québec. © Arthur Roullin/CNRS

La délégation du CNRS rencontre des chercheurs français de l’IRL CRM-CNRS, en présence de Marie-Josée Hébert, vice-rectrice à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation de l’UdeM, de Yves Joanette, vice-recteur adjoint à la recherche de l’UdeM et de Stéphanie Legoupy, attachée de coopération scientifique et universitaire au consulat général de France à Québec. Photo Arthur Roullin/CNRS

La visite de l’IRL International Laboratory on Learning Systems (ILLS) à l’École de technologie supérieure (ÉTS) a permis à la délégation de rencontrer la direction du laboratoire, s’entretenir avec les chercheurs et les étudiants impliqués dans des projets menés depuis la création de l’IRL en janvier 2022 et échanger sur les collaborations et les perspectives. L’IRL ILLS qui regroupe le CNRS, CentraleSupélec, l’Université Paris-Saclay, Université McGill, l’École de technologie supérieure (ÉTS) et l’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila), développe des outils mathématiques pour améliorer les algorithmes d’apprentissage automatique et sécuriser leur utilisation. Il structure et accroît les collaborations franco-canadiennes tant dans le domaine de la recherche fondamentale en intelligence artificielle que dans celui de son application aux systèmes d’apprentissage automatique.

De face, de gauche à droite : Benoit Boulet, Associate Vice-Principal (Research and Innovation) of McGill University, Ghyslain Gagnon, doyen de la recherche de l’ÉTS, Pablo Piantanida, directeur de l’ILLS, Mark Coates, co-directeur de l’ILLS et Tanguy Bantas, directeur adjoint des relations internationales de l’ÉTS. De dos, de gauche à droite : Jan Matas, directeur du bureau du CNRS au Canada, Yvana Minault, chargée de coopération international au CNRS, Jean Thèves, adjoint à la direction Europe et international du CNRS, Alain Schuhl, directeur général délégué à la science du CNRS, Christelle Roy, directrice Europe et international du CNRS et Arthur Roullin, chargé de mission au bureau du CNRS au Canada. © ÉTS

De face, de gauche à droite : Benoit Boulet, Associate Vice-Principal (Research and Innovation) of McGill University, Ghyslain Gagnon, doyen de la recherche de l’ÉTS, Pablo Piantanida, directeur de l’ILLS, Mark Coates, co-directeur de l’ILLS et Tanguy Bantas, directeur adjoint des relations internationales de l’ÉTS. De dos, de gauche à droite : Jan Matas, directeur du bureau du CNRS au Canada, Yvana Minault, chargée de coopération international au CNRS, Jean Thèves, adjoint à la direction Europe et international du CNRS, Alain Schuhl, directeur général délégué à la science du CNRS, Christelle Roy, directrice Europe et international du CNRS et Arthur Roullin, chargé de mission au bureau du CNRS au Canada. Photo ÉTS

En clôture de son déplacement au Québec, la délégation du CNRS a rencontré Éric Lamouroux, consul général de France à Québec, pour échanger sur les collaborations scientifiques du CNRS au Québec et aborder les priorités de coopération entre la France et le Québec.

De gauche à droite : Havanna Lagarde, chargée de mission universitaire au consulat général de France à Québec, Christelle Roy, directrice Europe et international du CNRS, Stéphanie Legoupy, attachée de coopération scientifique et universitaire au consulat général de France à Québec, Éric Lamouroux, consul général de France à Québec, Alain Schuhl, directeur général délégué à la science du CNRS, Jan Matas, directeur du bureau du CNRS au Canada, Jean Thèves, adjoint à la direction Europe et international du CNRS, Yvana Minault, chargée de coopération international au CNRS et Arthur Roullin, chargé de mission au bureau du CNRS au Canada. Photo Arthur Roullin/CNRS

Partager cette actualité
Twitter
LinkedIn
Vous souhaitez vous abonner à la lettre d'information AdN ?

Autres actualités